La parité

Laissons nos fils pleurer lorsqu’ils tombent et consolons-les, aidons nos filles à se relever lorsqu’elles tombent sans les plaindre exagérément.

Il est important, à l’instar d’Emma Watson et de Louise Michel, de faire remarquer qu’il n’y aura égalité des femmes et des hommes que si les deux parties sont d’abord reconnues comme étant égales avant d’être différenciées. Et quoi de mieux que de commencer dans l’accueil des émotions, des expériences de la petite enfance.

 

Claudia Rizet-Blancher
 

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :