Dans mon Monde

Depuis le plus loin que je me souvienne, j’entends « Moi dans mon Monde ça se passe comme ça » et le ça est bien loin de ce que j’ai appris, compris. Alors pour finir cette année 2021, clôturer ce livre et en ouvrir le tout nouveau, je vais raconter un autre Monde.

Dans mon Monde :

  • On protège les enfants, on ne se protège pas d’eux
  • Les enfants et petits-enfants peuvent aller chez leurs parents, grands-parents quand ils veulent, pas besoin de prendre rendez-vous parce que la maison comme le cœur sont toujours ouverts, quel que soit le jour, quel que soit l’heure, quel que soit les circonstances
  • On ne critique pas ses enfants, on les soutient
  • On ne dit pas à ses enfants : c’est pour ton bien, la vie c’est comme ça, c’est la loi de la jungle, il faut s’y faire
  • On ne considère pas que les insultes, les gifles et fessées, les humiliations, les punitions et autres sont de l’éducation
  • On respecte les enfants et leur parole parce qu’ils sont des êtres humains comme les autres
  • On ne divise pas les familles
  • On ne se venge sur personne
  • On prend ses responsabilités parce qu’on a compris depuis longtemps que tout ce qui nous arrive est de notre responsabilité
  • On ne considère pas l’humiliation comme de l’humour
  • On sait depuis longtemps que les plaisirs sont des illusions et non des signes de progrès spirituel
  • On ne se considère pas éveillée parce qu’on fait du yoga ou du reïki, qu’on suit certains enseignements spirituels et religieux (Ben oui on a compris depuis longtemps que c’est comme les chaussures qui courent vite…)
  • On maîtrise ses émotions et on ne les déverse pas sur tout le monde (Non non râler 24h/24 ne fait du bien à personne et surtout pas à soi)
  • On respecte et protège toute forme de vie y compris et surtout la Terre
  • On soigne tout le monde : les fumeurs, les qui mangent trop, qui boivent trop, qui crient trop, qui mangent mal, les drogués, les grippés, les gros, les maigres, les blancs, les verts, les jaunes, les rouges, les noirs, les femmes, les hommes, les enfants, les propres, les sales, les riches, les pauvres, les cons aussi parce qu’on n’oublie pas qu’on est soi-même le con de quelqu’un
  • On n’empoisonne et on ne maltraite personne pour seulement gagner de l’argent
  • On ne considère pas une personne inférieure parce qu’elle est noire, blanche, verte, jaune ou rose, enfant, femme, handicapée, pauvre, endettée, salariée, étrangère, malade, au chômage, qu’elle habite dans une case, une tente, sous un pont, dans sa voiture, à la belle étoile ou dans un carton
  • On a depuis longtemps compris que l’argent et les études ne sont pas des signes d’intelligence, de supériorité (D’ailleurs dans mon Monde personne n’est supérieure à qui que ce soit)
  • On ne considère pas la parole de ceux qui passent dans les médias d’aujourd’hui comme parole d’évangile
  • On ne juge personne sur son curriculum vitae, son compte en banque et encore moins sur son statut social parce qu’on a compris depuis longtemps que derrière des diplômes, de l’argent et un titre se cachaient bien des individus peu recommandables (Souvenons-nous d’Hitler, Napoléon III, Louis XIV, Pinochet, des marchands d’esclaves, …)
  • On respecte le foyer de ceux qui nous ouvrent leurs portes et on ne vient pas les critiquer sous leur propre toit (Si on n’accepte pas leur façon d’être, de vivre, on n’est pas obligé de les fréquenter. Idem pour ce qu’on lit : personne ne nous oblige à lire ce qui ne nous plaît pas. D’ailleurs, il vaut mieux ne pas avoir de relations que de mauvaises relations)
  • On ne juge pas : on observe, on analyse, on écoute et si cela ne nous convient pas on s’abstient autant se faire que peu de tout commentaire
  • On a depuis longtemps compris que la parole est sacrée
  • On ne manipule personne pour arriver à ses propres fins
  • On ne laisse personne avoir faim, sur le bord de la route
  • On soutient toute personne demandant de l’aide avec bienveillance et sympathie (On n’est pas là pour faire la morale)
  • On montre l’exemple et le bon quand on a la chance d’avoir été mieux servi que d’autres et on le fait sans condescendance ni pour en retirer des lauriers (D’ailleurs bien souvent on le fait en silence, simplement et en toute modestie)
  • On ne croit pas que la bonté est un signe de faiblesse, bien au contraire

Dans mon Monde, la spiritualité est au centre de toute vie, de toute décision, le savoir-vivre, la bienveillance, le respect, la politesse, la culture, la dignité, la propreté, la gentillesse, la bonté circulent librement et sont destinés à tous sans distinction de couleur de peau, d’origine, de croyance religieuse ou politique, de statut social parce que nous avons compris depuis longtemps que nous faisons partie tous d’un même puzzle, que nous sommes chacun une pièce de ce grand puzzle qu’est le Monde.

Et surtout dans mon Monde, nous avons compris depuis longtemps que l’amour est au centre de tout et que nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :